Un espace restreint impose une attention d’autant plus marquée envers l’optimisation des espaces et la répartition des fonctions au sein de ceux-ci. Dans ce jardin au demeurant agréable et entretenu, une partie des espaces à l’arrière de la maison semblait délaissée et contrainte par une situation d’étroitesse ainsi qu’un relief très présent. Ce sentiment était renforcé par la présence d’une piscine hors-sol, peu adaptée à ce lieu et dont l’état s’est dégradé.
Une nouvelle répartition des espaces est proposée en s’appuyant sur les oliviers présents dans cette partie du jardin. Le projet recompose l’espace en créant trois terrasses ayant chacune leur caractère. La piscine, enterrée, s’intègre à la terrasse principale et permet de donner de la profondeur de champ à un espace qui paraissait originellement engoncé.
Autour de celle-ci est installé un platelage offrant un large espace de vie permettant tout à la fois d’installer des chaises longues ou de prendre l’apéritif au bord de l’eau. En amont, sur la planche supérieure plantes buissonnantes et grimpantes composent l’arrière-plan du jardin. A l’aval, la transition avec le reste du jardin se fait par deux escaliers qui encadrent une fontaine intégrée à l’un des murs. La végétation, méditerranéenne, accompagne ces nouveaux mouvements de terrain et contribue à la nouvelle définition de ces lieux.

  • Maître d'Ouvrage : Privé
  • Superficie : 250 m²
  • Type de mission : Esquisse et consultation des entreprises
  • Statut : Finalisée